Croisière en pirogue sur le Pantanal

Si vous considérez que le luxe se résume à dormir dans des tours d’ivoire tout confort, alors ne lisez pas la suite. Car le luxe, c’est aussi et surtout de pouvoir vivre des aventures extraordinaires, que peu de gens ont l’occasion de vivre. Et c’est l’une de ces expériences que nous vous présentons aujourd’hui. Elle n’offre certes pas le confort impersonnel d’un hôtel 5 étoiles, mais reste gravée à vie dans la mémoire. Si vous n’êtes pas effrayé à l’idée de trouver un anaconda aussi long qu’un autobus devant la porte de votre lodge… si vous croyez que le piranha peut être un délice une fois frit dans l’huile de palme… alors vous avez une âme d’aventurier, et êtes peut-être prêt pour ce voyage dans le Pantanal. Un voyage extraordinaire en pirogue, au coeur d’une nature fourmillante de vie. Bien qu’immense, cette plaine alluviale sillonnée par un réseau de 170 cours d’eau et répartie sur les États brésiliens du Mato Grosso et du Mato Grosso do Sul ne peut pas rivaliser avec l’Amazonie en termes de dimensions et de paysages. Mais la faune y est quant à elle absolument extraordinaire. Et quelle faune ! Certes, vous ne pourrez pas prétendre vous faire rembourser si vous ne voyez pas un insaisissable jaguar durant votre périple au fil de l’eau, mais il est mathématiquement impossible de ne pas rencontrer l’ara hyacinthe au plumage de couleu cobalt, devenu rare partout ailleurs. Avec une envergure d’aile de 1 m, c’est le plus grand perroquet de la planète. Mais ce n’est pourtant pas le plus grand représentant de l’avifaune du Pantanal : cette place revient à la cigogne jabiru dont les ailes ouvertes dépassent les 2,50 m. Question dimensions, en dehors de l’anaconda, extrêmement répandu, plusieurs espèces se distinguent, que vous apercevrez toutes au cours de votre voyage: le fourmilier géant, la loutre géante, le capibara, qui avec ses 30 kg est le plus gros des rongeurs. Et aussi le tapir, surnommé le cheval des marais – à cause de son gabarit et de son aspect préhistorique, il a été choisi par Stanley Kubrick pour la scène initiale de 2001 L’Odyssée de l’espace. Mais dans le Pantanal, ce n’est pas seulement la taille qui fascine, ce sont aussi les quantités qui sont exceptionnelles : en comptant les invertébrés, on totalise pas moins 150000 espèces; et on compte près de 10 millions de caïmans : c’est la plus grosse concentration de crocodiles de la planète !

4

5

Partagez
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Google
  • TwitThis

You may also like...