Dans une mine de sel

Faire un voyage dans une mine de sel peut sembler a priori incongru. Mais la mine de sel dont il est question, et qui se trouve en Pologne, offre tout le confort voulu, et propose de vivre une expérience inoubliable ! Depuis le Moyen Âge, des mineurs, armés seulement de pioches dérisoires jusqu’en 1790, ont en effet tracé des couloirs voûtés, découpé des salles, sculpté des bas-reliefs, des personnages et des scènes racontant des légendes et l’histoire de la mine. Ils ont fouillé toujours plus profondément (327 mètres) les entrailles de cette roche de sel qui fit, dès le XIVe siècle, la richesse des rois de Pologne et la prospérité de Cracovie. Résultat : 10 kilomètres carrés de mine, 30 kilomètres de galeries étagées sur neuf niveaux (les derniers inondés et trois ouverts à la visite). Un monument en creux insensé, un dédale étrange et magnifique que l’on atteint par une première descente de 380 marches (niveau -64 mètres). Le clou de la visite en est la chapelle Sainte-Kinga (Cunégonde), à – 100 mètres, vaste comme une cathédrale, au sol pavé de sel et dont les lustres, de sel aussi, semblent de cristal. Ses réserves étant épuisées, la mine accueille aujourd’hui des touristes et propose ses salles majestueuses pour des conférences, des concerts et des banquets, mais aussi pour des manifestations plus insolites — concours de danse, match de boxe, tournoi de kung fu, sans parler du lac testé par un véliplanchiste ou de la salle haute de 36 mètres qui a vécu un vol en ballon et un saut à l’élastique… Quant au bistro qui vous accueille avant de sortir, il est certainement le plus profond du monde ! En se retirant il y a 14 millions d’années, au moment de la formation des Carpates, la mer a laissé un schiste argileux contenant 85 % de sel. L’homme a commencé à en extraire l’or blanc il y a 5 000 ans. Les techniques ont évolué, mais les procédures sont les mêmes. Il s’agit de puiser l’eau salée, la saumure, et de la chauffer : l’eau évaporée, le sel se dépose.

Partagez
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Google
  • TwitThis

You may also like...