Découvrir les Emirats Arabes Unis

Il y a fait toujours beau et chaud, et c’est une destination qui reste très attractive malgré toutes les tensions qui sévissent au Moyen Orient, ce sont les Emirats Arabes Unis. Dubaï s’est forgé une image qui est un parangon à la fois d ‘une véritable extravagance hôtelière et commerciale – souvent de luxe, parfois abordable – et d’un tourisme balnéaire récent et en plein essor. Largement de quoi donner des idées en la matière aux émirats voisins, tels Abu Dhabi et, à un degré moindre Sharjah et Ras al-Khaimah. En quelques années, porté par un savant marketing touristique, Dubaï est devenu un passage obligé, où les recettes occidentales, dans tous les sens de l’expression, ont imposé leur marque.

guide-luxe-2

Les constructions hardies, le dôme de « Ski Dubaï » – où l’on peut glisser sur de la… vraie neige – sont autant d’extravagances qui ne doivent pas masquer l’autre Dubaï. Ainsi, les souks, le marché de l’or (<›) et les vieux quartiers (Bastikiya) tentent de préserver leur authenticité, à côté de la forteresse (Al-Fahidi, qui renferme un musée), du palais du Cheikh Saïd et du vieux port (Creek), où dorment des boutres anciens, embarcations de bois (dhows) parfois utilisées aujourd’hui pour des mini-croisières. Chaque année, de la mi-décembre à début février, la ville propose un festival du shopping avec force animations, où les prix, celui de l’or comme des tapis d’orient et de toutes sortes de produits en vogue, font une nette plongée vers le bas. Abu Dhabi vaut par ses mosquées, ses palais, ses jardins, son souk, son musée qui retrace la découverte du pétrole et son chantier de construction de bateaux de bois… entièrement faits main.

guide-luxe-1

Non loin de Dubaï, les souks de Sharjah sont les plus intéressants des Emirats. A Ras al-Khaimah, on peut voir le fort mais surtout le site archéologique de Shimal et ses tombes datant du IIIe millénaire av. J.-C. A voir également, l’oasis d’Al-Ain, avec ses marchés aux chameaux, est la plus spectaculaire, alors que les régions de la pointe nord et celle de l’émirat de Ras al-Khaimah offrent des paysages vallonnés. Quant aux étendues désertiques, elles ne sont pas vouées au tourisme actuellement, mais le… ski sur dunes, le spectacle du dressage des faucons pour la chasse et les randonnées en 4 x 4 commencent à se développer largement. Chassant peu à peu l’image d’une « côte des pirates » faite de pêcheurs de perles et de contrebandiers, les plages de sable fin, dont les plus fréquentées se trouvent autour d’Abu Dhabi, de Dubaï (Jumeirah) et dans l’émirat de Ras al-Khaimah, connaissent un essor rapide et pourraient constituer l’avenir touristique des Emirats, d’autant que la plongée (sur le site de Fudjayra), la pêche au gros (barracudas, espadons, thons jaunes) et le golf (autour de Dubaï) varient les divertissements. Au large, les boutres traditionnels et les pêcheurs de perles sont encore une réalité qui contraste avec la création d’îles artificielles comme « The Palm » et « The World » ou la réalisation d’un véritable hôtel sous-marin. Pour en savoir plus et trouver votre formule de voyage, allez sur voyage insolite.

guide-luxe-3

Partagez
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Google
  • TwitThis

You may also like...