Le Wadi Rum en montgolfière

Puisque les vacances riment souvent avec soleil et sable, pourquoi ne pas pousser le concept à son extrême en allant dans le désert ? C’est ce que nous vous proposons aujourd’hui, dans l’un des plus beaux et riches déserts du monde : le Wadi Rum. Si le désert d’Arabie est essentiellement vide, son extrême contrefort septentrional est d’une toute autre nature. Alors que le désert est conceptuellement vide par essence, le Wadi Rum semble en fait étonnamment « plein ». S’insérant dans le puissant ensemble de soulèvements géologiques qui a constitué le rift, sa langue de sable rose luminescent s’insère entre deux chaînes de montagnes de plus de 1000 m, le djebel Um Ishrin à l’est et le djebel Rum à l’ouest. Elles comportent une myriade d’aiguilles, de pinacles, d’arcs, de gorges étroites qui dissimulent de merveilleuses petites oasis dont les palmiers dattiers et les tamaris sont alimentés par des cascades et des sources qui semblent jaillir par enchantement de la roche. Aujourd’hui, avec la « cité perdue » voisine de Pétra, le Wadi Rum est la destination touristique par excellence du royaume de Jordanie. Envahi de jeeps qui le sillonnent sans trêve, il est parsemé de tentes bédouines traditionnelles en épaisse laine noire où vous pourrez y boire le classique « thé du désert » ou y manger de l’agneau au clair de lune. Une expérience inoubliable. Le Wadi Rum est en fait une véritable icône; pas seulement à cause de l’absolue beauté de ses paysages, mais aussi, évidemment, sur le plan littéraire : il est lié à l’un des personnages qui ont contribué à créer la légende de l’aventure dans le désert : Thomas Edward Lawrence, agent secret britannique qui se réfugia dans le Wadi Rum quand il dirigea la révolte des Bédouins Arabes contre les Ottomans, durant la Première Guerre mondiale. Avant lui, ce désert a été, grâce à la présence d’eau, une étape vitale pour les caravanes, exténuées par la traversée du terrible désert d’Arabie. et, avant encore, il a été peuplé par les Nabatéens. ce peuple de marchands à qui l’on doit la construction de Pétra, et dont il reste de nombreux témoignages : des vestiges de temples et des milliers de peintures et de gravures rupestres qui font des anfractuosités de merveilleux livres de pierre. S’enfoncer dans le Wadi Rum est une expérience unique, troublante et fascinante. Il faut s’y faire accompagner par les guides bédouins pour en découvrir les secrets, pour grimper sur ses cathédrales naturelles, pour y passer la nuit, le nez pointé vers le ciel pour compter les étoiles (lumineuses comme nulle part ailleurs). Et le lendemain, rejoindre ce même ciel lors d’un vol silencieux en montgolfière qui permet d’embrasser du regard le désert, son immensité et sa complexité. Une expérience qui reste gravée à jamais dans la mémoire. Pour en savoir plus, allez sur ce site qui vous propose ce voyage en Jordanie.

wrballon

Partagez
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Google
  • TwitThis

You may also like...