Luxe authentique: Coutettaz à Morzine

A découvrir pour préparer votre hiver, le Mas de la Coutettaz à Morzine, un lieu luxe et authentique à la fois. Le tourisme de neige en France est un peu victime de son succès. Si les grandes stations réputées, telles que Tignes-Val d’Isère, offrent d’extraordinaires possibilités sur le plan sportif, leur architecture a succombé à l’affligeante médiocrité dont souffrent la plupart des infrastructures touristiques. Tignes, en particulier, affiche une laideur monstrueuse. Ses immenses tours de béton, qui datent d’une époque où seule comptait l’expansion des capacités d’accueil, témoignent d’un mépris pour l’esthétique et l’environnement. Aujourd’hui, la situation est bloquée. Non seulement ces ensembles en front de neige vieillissent mal, mais la plupart des skieurs qui en ont le choix leur préfèrent le charme des villages alpins de caractère. Malheureusement ces perles rares sont en voie de disparition. C’est justement ce qui fait du Mas de la Coutettaz un lieu d’exception. Située au cœur de Morzine, l’un des tout premiers villages de sports d`hiver de Haute-Savoie, cette véritable ferme traditionnelle ne fait pas partie de ces constructions anciennes restaurées ou reconstituées pour accueillir un restaurant, un bar ou une boutique de ski. Il y a peu, elle servait encore d’habitation, ce que laisse largement transparaitre son organisation, contribuant à la magie des lieux. Lors d’une récente enquête, une revue française élisait Morzine comme la meilleure destination des Alpes pour les amateurs d’heureuses surprises.

mas-coutettaz

Bien avant l’or blanc, la ville a connu la prospérité grâce aux mines d’ardoise (matériau qui servait traditionnellement à couvrir les toits). Le développement explosif des sports d’hiver ne l’a pas pour autant rendue esclave du tourisme puisque la station voisine d’Avoriaz a surgi de terre pour assurer l’hébergement des skieurs. Ainsi Morzine est-elle demeurée intacte. Bien sûr, la ville compte quelques hôtels mais seuls y résident les clients disposés à faire chaque jour le trajet jusqu’à Avoriaz pour se rendre sur les pistes. Tous ces éléments contribuent à expliquer pourquoi une bâtisse aussi imposante a pu ainsi passer relativement inaperçue malgré son emplacement, en plein centre-ville. Construite au XVIIIème siècle par le propriétaire d’une mine d’ardoise – dont témoignent d’omniprésents blocs d’ardoise au rez-de-chaussée – cette ferme cossue est le bâtiment le plus ancien de la vallée. Elle était en vente depuis déjà un certain temps lorsque Dorrien Ricardo, un expatrié anglais qui avait découvert la beauté préservée de Morzine en travaillant pour un tour-opérateur des environs, s’est enfin décidé à faire une offre.

mas-coutettaz2

Par malchance, la ville a annoncé au même moment son intention de transformer les lieux en bibliothèque. Il s’ensuivit une longue bataille, mais Dorrien Ricardo finit par obtenir l’autorisation de poursuivre son rêve. La municipalité lui permettait de transformer la maison en petit hôtel, à condition de ne modifier en rien son aspect originel. De toute façon, le nouveau maître des lieux n’avait pas les moyens de faire plus que de moderniser la plomberie et le chauffage et d’installer une cuisine professionnelle. Restrictions heureuses puisque grâce à elles, la propriété a conservé tout son cachet savoyard. Aujourd’hui, quelques années plus tard, ce Mas de Coutettaz est devenu un lieu haut en couleur, avec une forte authenticité, idéal pour les amoureux de luxe simple mais efficace. Pour en savoir plus : http://www.thefarmhouse.fr

mas-coutettaz3

Partagez
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Google
  • TwitThis

You may also like...