Un voyage à Sumatra

Il y a peu, un client nous a contactés avec une demande précise : il souhaitait organiser un voyage lointain, très exotique, de préférence en pleine nature et pour 5 personnes. Il ne nous a pas fallu longtemps pour lui proposer Kerinci Seblat, sur l’île indonésienne de Sumatra : l’un des endroits les plus sauvages sur la planète, où l’on peut découvrir la Terre telle qu’elle était il y a des millions d’années, avec sa jungle, ses marécages, ses volcans, et une chaîne alimentaire dominée par des plantes et des prédateurs géants. Présentation de cette destination hors norme.
Kerinci est un des rares territoires que l’on peut découvrir à tout moment de l’année. Presque à cheval sur l’équateur, Kerinci jouit d’un climat tropical toute l’année, avec de la pluie tous les jours ou presque, et ce même durant la prétendue saison sèche (qui s’étale de décembre à janvier). En altitude, la température y est plutôt agréable et la chaleur et l’humidité sont modérées. Kerinci Seblat n’est pas ce qu’on pourrait appeler un petit parc : il s’étend sur quatre provinces et trois grands bassins hydrographiques. Le cœur du parc se compose par ailleurs de trois grandes vallées entourées de volcans immenses, dont le mont Kerinci qui, avec ses 3805 mètres, est le point culminant de Sumatra. Un pays de cascades et de lacs, dont le Danau Kerinci et le Gunung Tujuh, un lac de cratère, perché en altitude. Une géographie impressionnante qui accueille une faune et une flore extraordinaires. A titre de comparaison, le parc est presque trois fois plus grand que Yellowstone. Il abrite, entre autres particularités florales, la plus grosse fleur au monde — la rafflésie — ainsi que la plus grande — l’arum de Titan — qui se distingue aussi par son parfum de viande en décomposition. Éléphants et tapirs d’Asie, rhinocéros de Sumatra, ours malais et panthères longibandes comptent parmi les plus gros habitants du parc. Mais Kerinci est aussi connu pour sa population de tigres de Sumatra et une créature irréelle appelée orang pendek (« petite personne ») qui, selon votre interlocuteur, est soit un primate très rare, soit une version locale de Bigfoot (une sorte de yéti). La jungle est en effet pleine de surprises et c’est ce qui fait tout le charme de Kerinci. Lors de leur voyage, les participants n’y ont pas vu le légendaire orang pendek, mais une chose est sûre : ils se souviendront longtemps de ce voyage aux confins du monde et du temps. Si vous aussi vous êtes intéressé par un séminaire dans un endroit unique, n’hésitez pas à nous contacter pour un devis. En savoir plus sur la destination sur le site du spécialiste du voyage à Sumatra.

Partagez
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Google
  • TwitThis

You may also like...