Découvrir l’Outback Australien

Découvrez l’un des paysages les plus fascinants de la planète : l’outback australien. Le séminaire a pris place dans le parc national d’Uluru-Kata Tjuta, aussi fascinant qu’exclusif. Car n’entre pas qui veut en terre aborigène : il faut l’autorisation du Land Council (le conseil territorial). Les hébergements se cantonnent donc à la périphérie, tel le camp Longitude 131°, dont les pavillons au toit de toile sur pilotis imitent des tentes (le grand confort en plus). L’outback, l’arrière-pays australien, aussi dit « Red Heart » (Cœur rouge), est un paysage hypnotisant : semi-aride, parsemé de touffes herbacées, d’acacias, d’eucalyptus adaptés à la sécheresse et de l’arbre à sang dont les Aborigènes recueillent la sève rouge, désinfectante. Ces végétaux tiennent tête aux fréquents feux de brousse : ils flambent (seulement l’écorce pour l’eucalyptus), mais la plante renaît grâce à son interminable réseau de racines. Ayers Rock s’élève à 348 mètres (863 mètres d’altitude) au-dessus de la plaine, telle une île. Cet immense rocher de grès dont les deux tiers sont enfouis est l’un des plus grands monolithes de ce type, caractéristique des plaines désertiques, un inselberg. Avec ses couleurs changeantes, d’un étonnant orangé flamboyant au soleil couchant, il force l’admiration comme il a fasciné les ancêtres des Aborigènes qui en ont orné les parois, il y a quelque 10 000 ans. Car Uluru, c’est son vrai nom, est un lieu sacré pour les Aborigènes. Confisqué pendant la colonisation, il leur a été rendu en 1985 avec une grande partie du Territoire du Nord.

Partagez
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Google
  • TwitThis

You may also like...