Le voyage philantropique

Lorsque l’on veut faire le bien des communautés que l’on visite, il n’est pas facile de savoir quelle est la meilleure façon de servir les habitants de ces destinations. Il est utile que GoPhilantropic se soit posé ces questions dès le départ et que l’organisation soit fondée sur le fait que, si le tourisme est un vecteur puissant, il peut avoir des impacts tant positifs que négatifs sur les communautés locales en termes de voyage.

Fondée en 2007, GoPhilanthropic Travel est une entreprise sociale à but lucratif qui organise des voyages philanthropiques sur mesure au cours desquels les voyageurs découvrent, visitent et soutiennent directement le travail des ONG. La Fondation GoPhilanthropic est une organisation à but non lucratif qui identifie ces ONG et collabore avec elles. Les voyages de GoPhilanthropic Travel pour visiter en personne des programmes partenaires en Inde, au Guatemala, au Népal et en Asie du Sud-Est constituent un élément éducatif central de sa mission.

Les voyages se concentrent sur les visites d’ONG avec quelques points forts de la destination, et beaucoup de voyages comprennent des visites à pied de villes et de villages, mais des activités plus sportives sont proposées en option ou en extension. Les groupes sont petits (de 5 à 12 personnes, guides compris) afin de ne pas déranger les personnes et les projets qu’ils visitent. Les voyageurs peuvent s’informer sur les défis importants auxquels sont confrontés les femmes, les jeunes filles et les enfants défavorisés en Inde, ou sur le lien entre la pauvreté et le trafic d’êtres humains en Asie du Sud-Est. Tous les voyageurs ne sont pas des donateurs, et il n’y a aucune pression pour donner avant, pendant ou après un voyage. GoPhilanthropic Travel fait don de 250 $ par voyageur à la Fondation dans le cadre de son programme de responsabilité sociale d’entreprise.

La fondation GoPhilanthropic découvre des ONG qui font preuve d’ingéniosité et d’ingéniosité à la base et qui se concentrent sur l’éducation, les soins de santé et les droits de l’homme. Elle associe des subventions de petite ou moyenne taille (5 000 à 20 000 dollars) à des opportunités de renforcement des idées et des actifs au sein de ces organisations. À partir de là, GoPhilanthropic facilite la mise en réseau et les ateliers au niveau local, régional et mondial.

L’un des catalyseurs les plus puissants pour éduquer les voyageurs et les donateurs est de leur donner la chance d’entendre par eux-mêmes comment le développement communautaire a le plus grand impact lorsque les gens mènent leur propre chemin. Le lien plus profond avec le monde, par la compréhension et l’expérience des défis auxquels ces groupes sont confrontés, donne aux voyageurs la possibilité de devenir des membres actifs de la communauté mondiale.

« Quelque chose de vraiment important se produit lorsque vous venez et voyez par vous-même, et vous commencez à apprendre l’importance de notre responsabilité partagée pour prendre soin du monde », explique Lydia Dean, fondatrice de GoPhilanthropic Travel. « Nous nous considérons comme un véhicule, un moyen pour que les gens puissent franchir les étapes de ce voyage pour réellement redonner au monde et en faire partie. »

Le défi d’un changement réel
Dean a entrepris un voyage de volontariat en 2005 dans un orphelinat en Inde et est rentré chez lui en se demandant si son travail avait été bénéfique. « C’était une expérience profondément émouvante, mais aussi très perturbante », dit-elle. « Je suis partie avec le sentiment que j’étais naïve de penser que je pouvais aller changer la vie d’enfants qui avaient été abandonnés et avaient toutes sortes d’histoires traumatisantes. Malgré cela, j’ai voulu déballer mon expérience et créer quelque chose de différent, basé sur une expérience d’apprentissage pour le voyageur, tout en sachant que l’action est probablement un peu plus complexe. Cela m’a motivé à créer un système qui fonctionne. Et c’est un véritable luxe. »

En 2007, Dean a lancé GoPhilanthropic Travel. « Au bout de trois ans, nous avons réalisé que nous devions développer un volet non lucratif afin de mettre en place des systèmes solides pour vérifier les organisations, surveiller l’argent et s’assurer que les programmes sont soutenus pour les choses qui font partie de leur liste de priorités », explique-t-elle. En 2011, elle a cofondé la GoPhilanthropic Foundation avec Linda DeWolf et Tracey Morrell. « Maintenant, notre principale source de travail est la GoPhilanthropic Foundation, qui travaille dans huit pays différents avec plus de 40 programmes partenaires qui traitent de la santé, de l’éducation et des droits de l’homme », dit Dean. « La composante voyage intervient en tant qu’élément éducatif ».

Comment GoPhilanthropic donne en retour : C’est plus que des voyages
La vision de GoPhilanthropic Foundation, qui consiste à créer un réseau de partenariats encourageant le partage des responsabilités dans la résolution des problèmes mondiaux, repose sur une vaste communauté de donateurs qui a collecté plus de 3 millions de dollars au cours des dix dernières années. Voyager pour visiter un programme a été l’une des sources de financement les plus productives, et de nombreux voyageurs deviennent des donateurs fidèles de longue date. Rien qu’en 2019-2020, la fondation a accordé des subventions à 24 partenaires, soutenant ainsi les efforts déployés en matière d’éducation, de soins de santé et de droits de l’homme au niveau local.

 

Partagez
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Google
  • TwitThis

You may also like...