Un séjour à l’Apogée, Courchevel

Perchée au sommet de Courchevel 1850, la station de ski de L’Apogée possède des étoiles Michelin, des saunas au sel de l’Himalaya et des pistes de ski cinq étoiles.

C’est le moment de rejoindre les oligarques et dames qui déjeunent (sur un risotto à la truffe à 250 euros) dans la station la plus exclusive des Alpes françaises, Courchevel. C’est un long week-end de ski réussi: des centaines de kilomètres de pistes, un hébergement à l’hôtel dans les pistes de ski et un luxe au-delà des 5 étoiles dans l’épicentre enneigé du luxe 5 étoiles.

Perché au sommet de Courchevel 1850 (le plus haut des villages du même nom), nos fouilles sans fioritures à L’Apogée Courchevel offrent un confort inégalé. Posez simplement votre jet privé à l’aéroport dédié (si dangereux) du complexe et vous serez accueilli en quelques minutes par le personnel de L’Apogee. Une fois installé dans le magasin de ski au sous-sol, il ne reste plus que deux marches à l’extérieur sur une piste damée où un membre du personnel doté de la technologie Puffer prépare vos skis et vos bâtons pour que vous puissiez les filmer et les zoomer. Pas de bus, de files d’attente de téléphérique ou de chaussures de ski redoutées. Félicité. Si seulement tous mes voyages de ski étaient aussi simples.

Les 53 chambres de l’hôtel correspondent au relief et à l’histoire des Alpes françaises, mais sans surcharger le décor de pins. La designer libano-parisienne India Mahdavi a utilisé des rouges audacieux, des dorures et des verts d’acier, ainsi que des jets de fausse fourrure moelleux, des tapis de quelques centimètres d’épaisseur et un capitonnage en velours pour créer un cocon digne d’exagérer votre douleur à la cuisse afin de créer une «journée de repos».

Quoi Courchevel manque d’ambiance après-ski, il compense largement les étoiles Michelin et le service Silver. Je ne plaisantais pas à propos du risotto aux truffes. Le déjeuner de mi-montagne est organisé par La Mille Sabords, thème des navigateurs maritimes, qui offrait à notre table une cuisine italienne avec une profondeur de truffe d’au moins 5 mm rasée sur notre bœuf et nos artichauts parfaitement cuits. De retour à la maison, Le Comptoir de L’Apogée sert une cuisine française chic et réconfortante sans une fourchette de fondue en vue.

La norme de service de L’Apogee est que les clients n’ont plus grand-chose à demander, c’est fait pour vous. Votre maillot de bain a besoin d’être tordu? Terminé. Vos pieds se sont brisés après un peu trop de pistes de ski? Le personnel se presse sur vous pour vous soulager de vos bottes, puis les aérez pour les traces du lendemain matin. Le ratio personnel / invité est généreux, car les attentes des très grandes élites qui définissent ces éléments signifient qu’un dévouement au service hors pair est indispensable. Au début, on se sent mal, mais c’est étrangement addictif.

Partagez
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Google
  • TwitThis

You may also like...